Les amis du Sinagot

  • Increase font size
  • Default font size
  • Decrease font size

Home Fêtes Fêtes 2016 LES SINAGOTS A LA BOGUE D'OR

LES SINAGOTS A LA BOGUE D'OR

Imprimer

 

 

Les Sinagots sont allés à la fête de la Bogue d'Or à Redon. Jacky URBINATTI nous livre le récit de ce périple mémorable, avec quelques remarques (en vert) et des photos de Patricia AULARD.

 

 

Dernière grande sortie de cette saison bien remplie pour nos trois sinagots. Le jeudi 20 octobre appareillage en escadre et à la remorque pour sortir du golfe. Manoeuvre de groupe parfaitement réussie. Nous avons rallié le Crialeïs sous Berder, il s'est joint au train. Arrivés dans la Jument belle risée, et nous avons hissé à la sortie du golfe.

 

 

Cap au 135 vers la basse Beuzec, mais Eole nous a quittés.

 

Repassage de remorque et nos quatre sinagots ont fait route au 90 vers la basse des mâts.

 

 

Calme plat...

 

 

 

 

Joëlle à la barre et Patricia en navigatrice, l'équipage du Joli Vent n'était pas trop inquiet, les autres équipages des sinagots en remorque pas du tout ne voyant pas ce qui se passait à bord.

 

Ce qui se passait ? Gérard faisait une épissure pour le mouillage pendant que Jacky méditait sur la condition des boscos et des mécanos.

Les deux femmes du bord étaient opérationnelles pour emmener à bon port tous ces fiers marins !!!

 

En vue de la basse des mâts, en route au 70 pour rallier l'entrée du chenal de la Vilaine.

Deux contraintes avoir assez d'eau pour passer le seuil donc pas de précipitation mais par contre aller assez vite pour pouvoir écluser à 18H00 (écluser au sens propre de passer l'écluse et non au sens figuré de boire un verre) ! Ce fût à quelques centimètres près pour la hauteur d'eau et àla minute près pour entrer dans l'écluse, mais ce fût bon.

 

 

Belle manoeuvre d'entrée dans le sas des quatre sinagots en remorque en flèche. Pas si courant que ça comme manoeuvre.

Sortie du sas en flèche pour nos sinagots et route dans le soleil couchant vers la Roche Bernard. Paysages et lumières magnifiques, température un peu fraîche. Accostage au vieux port de la Roche Bernard où nous étions attendus par nos amis de Redon pour nous montrer notre hébergement. Tous les équipages ont dormi dans la même pièce sur le carrelage. Quelques ronflements ou bruits de regonflage des matelas ont égayé cette nuit froide.

 

 

Le lendemain une brume épaisse nous enveloppait.

 

 

Comble de malchance le moteur du Joli Vent a refusé de démarrer. Heureusement grâce à la solidarité maritime, chaque sinagot est parti en remorque d'un bateau motorisé car qui dit brume dit pas de vent.

 

 

 

Gérard passe une bonne partie de la matinée à chercher d'où vient la panne : elle est probablement due au circuit électrique.

 

 

La présence de James ce jour-là sera aussi la bienvenue pour prendre les bonnes décisions.

 

 

La rermontée de la Vilaine avec le passage du pont de Cran s'est bien déroulée.

 

 

 

A 16H00 nous nous présentions dans le sas du bassin de Redon.

 

 

Accostage à couple de Notre Dame de Béquerel. Prise de quartier mieux que la veille, repas et ballade dans la fête.

Samedi matin quartier libre sauf pour l'équipage (masculin) du Joli Vent, soutenu par James venu spécialement, qui ont assisté l'électricien venu nous dépanner.

Les femmes du bord avaient bien mérité un repos salvateur !

 

 

Samedi après midi sortie sur la Vilaine aux environs du port.

 

 

 

Nous avions à bord de Joli Vent cinq excellents et sympathiques musiciens qui nous ont ravi. Retour vers 17H00, mais la musique a continué à bord jusqu'à "plus soif" et tard dans la nuit. Là le sens populaire du verbe "écluser" s'applique parfaitement. Belles rencontres et très bons moments.

 

 

        

 

 

Dimanche matin certains d'entre nous avaient une "patite mine", sans doute due à la pluie et au temps triste et frais qui régnait là. Journée calme, pas de navigation, balade dans la fête, escale à la taverne des marins, dégustation de chataîgnes grillées...

 

Lundi appareillage vers 9H30, descente de la Vilaine.

 

 

Vers 14H00 accostés au port de la Roche Bernard pour attendre la passage de l'écluse vers 16H00. Joli Vent était à couple du St Michel II. En voulant passer de ce bateau sur le quai, Jacky a glissé et est tombé à l'eau entre le bateau et le quai. Plus de peur que de mal.

Heureusement Jacky avait tout prévu : un change complet pour être au sec. La descente de La Vilaine s'effectuera sans aucun autre incident.

 

 

 

Passage du barrage sans incident...

Amarrage au ponton d'attente aval, prise de nos quartiers. Repas au resto, c'est bien de dîner chaud et assis.

 

 

 

Mardi matin brume très épaisse sur la Vilaine, visibilité 30 mètres. Chenaler avec une telle visibilité n'est pas chose aisée. Un impératif arriver à l'entrée du golfe avant la renverse. Il ne faut pas perdre de temps. Appareillage dans la brume Joli Vent en tête de convoi. Gérard à la barre et Jacky au GPS en suivant scrupuleusement la trace de l'aller et une veille sérieuse à l'avant nous avons pu faire tout le chenal sans incident.

 

 

Impressionant tout de même cette navigation dans la brume.

 

 

 

Toute la navigation du retour s'est passée dans la brume avec une visibilité très réduite. Merci GPS.

 

 

 A l'entrée du golfe, comme par magie, le soleil a percé et c'est sous une belle lumière que nous avons doublé Port Navalo.

 

 

 

Manoeuvre d'escadre pour prendre les mouillages. Rangement et nettoyage des bateaux.

 

Redon a été cette année une belle aventure où il a régné une excellente ambiance, aussi bien à bord qu'à terre. Fête sympathique et agréable, la Bogue d'Or, est toujours appréciée des "sinagots". Il faut dire que l'accueil et l'organisation sont pour beaucoup dans cette réussite.

A dans deux ans.

 

 

Nos soutiens