Les amis du Sinagot

  • Increase font size
  • Default font size
  • Decrease font size

Escale à Ilur

Imprimer


Après une rentrée pluvieuse, le soleil était au rendez-vous en cette matinée du mardi 12 septembre à Port-Anna au moment où Joli Vent, Mab Er Guip et Trois Frères s’apprêtent à lever l’ancre et faire cap sur Ilur.

 

 

À l’arrivée une vingtaine d’embarcations sont déjà au mouillage dans l’anse de Porh Ladron, partie nord de l’île plus protégée du vent que la grande plage, selon les consignes données par les membres des Vieilles Voiles de Rhuys, organisateurs de cette 2ème édition d’Escale à Ilur après les Amis du Sinagot en 2016.
Initié par les deux associations et fort de son succès de l’année passée, l’évènement a pour objectif de rassembler sur l'île d'Ilur (propriété  du Conservatoire du Littoral) l’ensemble des professionnels, associations et institutions publiques qui oeuvrent pour la protection et la conservation du patrimoine maritime local.

 

À l’arrivée dans le hameau, un pot de bienvenue attendait les participants, suivi d’un discours de Gilbert Deschamps, président de l’association Les Vieilles Voiles de Rhuys, lequel a tenu à remercier l’ensemble des participants : «Vous avez été nombreux à répondre présents, à venir partager ce moment de convivialité ensemble», avant de citer les autres associations qui avaient répondu présentes à l’évènement (Forban du Bono, Ma Préférée, Jean et Jean, un sinagot pour Séné, Crialeis, Vieille Dame, L’Indomptable, Krog e Barz, Belle Plaisance, La Fée  du Traon, André-Yvette, ACRH Aviron, Chantier du Guip, Notre-Dame des Mauges,, ...).

     

Luc Foucault, en qualité de vice-président du Parc Naturel Régional, a pour sa part transmis les salutations du président David Lappartient alors en déplacement à Lima avec la délégation chargée de défendre et de finaliser la candidature de Paris aux Jeux Olympiques 2024 (la nouvelle sera annoncée officiellement le lendemain).
Il a ensuite souligné l’importance du rôle d’Ilur dont la gestion est assurée depuis 2009 par le PNR : «on souhaite qu’Ilur soit un laboratoire de développement durable préfigurant d’autres actions du PNR. Nous sommes dans un cadre magnifique, un lieu protégé qui demande un sens de l’effort et de la tenacité mais sur lequel nous sommes toujours très heureux d’accueillir les belles voiles des acteurs du patrimoine dont vous faites partie».

Vincent Chapuis, garde du littoral et gestionnaire de l’île, a ensuite pris soin de détailler les projets en cours, à savoir : la rénovation des maisons du hameau pour lesquelles une étude a été confiée à un cabinet d’architectes en vue d’un projet de gîtes rustiques, l’assainissement des eaux usées ainsi que l’évolution des partenariats entre les associations maritimes et le PNR via le Conseil des associations. «C’est pourquoi je serai très heureux que cette «Escale à Ilur» puisse perdurer» a-t-il tenu à souligner.

img 6758

 

Après le pot d’arrivée, l’occasion pour bon nombre de se saluer et d’échanger sur l’actualité en cours des autres associations, les groupes se sont installés autour du hameau et de la chapelle pour un grand pique-nique collectif à l’ombre des eucalyptus.

   

 


Aux notes de cornemuse de notre ami Jean-Dominique Parys ont succédé chants de marins et danses bretonnes.

     


Si certains avaient choisi de poursuivre leurs échanges autour des jeux traditionnels mis en place par Vincent, d’autres ont pu se réunir autour de Clément, son assistant, pour une présentation de l’histoire de l’île (et apprendre ainsi qu’y étaient cultivés la pomme de terre, le varech et ce fameux «vin qui rend fou»), de sa faune (les fameux moutons d’Ilur) et de sa flore, ou encore de la vie de gardien.
Et ainsi de comprendre d’où lui vient son nom de «l’île brillante» (Enez Illur en breton).

 

D'autres images de l'événement en video

Merci à Xavier Roux pour son résumé :  HYPERLINK "https://youtu.be/NMtqH0Z3C90" https://youtu.be/NMtqH0Z3C90

dl

 

Nos soutiens