plan de coque

LA COQUE D’UN SINAGOT

 

MOTS CLES

BANC BARREBARROTBAU BI BORDE – BRIONCARLINGUECOUPLE COURBEETAMBOTETRAVEGOUVERNAILMARSOUINMATMEMBRUREPLANCHER QUILLE SERRE SAFRANSAUMON – VARANGUEVIOLON  

 

 

 
la coque d un sinagot bateau de pêche traditionnel  du golfe du Morbihan
est constituée d’un assemblage de nombreux éléments.
. 
Nous ne pouvons pas tous vous les citer, seul les principaux vous sont présentés dans la description suivante.
.
Tous les éléments en bois sont en chêne massif
  

 QUILLE

QUILLE – Longue pièce droite, composée de pièces ajustées et qui sert de base à un navire.
.
Sur un sinagot cette quille longue est sa colonne vertébrale.
.
la quille reçoit tous les éléments principaux de la coque
EtraveEtambotMembruresGalbord( premiers bordés) etc…
  

 ETRAVE  – ETAMBOT

ETRAVE – situé à l extrème avant de la quille. Elle fend l’eau et ouvre la vague, elle est protégée par la bande molle et recoit les bordés de la coque.
.
ETAMBOT – situé à l extrème arrière de la quille en faisant avec celle-ci un angle généralement obtus que l on nomme quète, l’étambot recoit les bordés  arrière, supporte les ferrures (femelots et aiguillots) du gouvernail .    
  

 

BRION – MARSOUIN

BRION – pièce qui renforce la jonction entre l étrave et la quille, reçoit les premières membrures .
.
MARSOUIN – pièce qui renforce la jonction entre l étambot et la quille, reçoit les dernieres membrures.
  

 MEMBRURE – VARANGUE- COUPLE

MEMBRURE – chaque membrure est unique et deux membrures opposées forme le couple.
.

VARANGUE – pièce réunissant les 2 branches d une membrure pour former le couple.
COUPLE – l’assemblage des couples sur la quille donne à la coque sa forme et son volume.

  

 CARLINGUE

CARLINGUE – longue poutre longitudinale qui sert à renforcer la quille à l intérieur de la coque, elle est placée au dessus des couples et des varangues
  

 SERRE

SERRE – Pièce placée en ceinture intérieure, elle rigidifie la coque dans le sens longitudinal en bloquant les couples
  

 BORDE

BORDE – Revètement extérieur de la coque qui recouvre les couples, le bordé est formé par  des planches de 6 à 8 m de long, de 10 à 25 cm de large selon la taille du navire, son épaisseur varie selon sa position sur la coque.
.
Les plus épais étant  le GALBORD premiers bordés sur la quille et la PRECEINTE derniers bordés de la coque.
  

 SAUMON

SAUMON – Lest en fonte fixé à l’extérieur sous la quille et qui participe à l équilibre du sinagot.
.
le saumon à son emplacement de prévu sous la quille lors de la construction (voir photo de la quille ) et s’intègre parfaitement dans les lignes du sinagot.
  

 BAU – COURBES – VIOLON

BAU – Poutre placé en travers du navire pour en lier les deux murailles, pour les maintenir dans l écartement voulu, supporte le grand mat et transmet à la coque une partie de la poussée développée par le taillevent
. 
COURBES – renfort d’angle entre le bau et la coque.
.
VIOLON – renfort entre la serre et le bau,  reçoit les cabillots  pour frapper les écoutes de misaine.  
  

 GOUVERNAIL – BARRE -SAFRAN

GOUVERNAIL – Partie mobile à l’arrière du bateau repose sur le talon de quille est fixée sur l étambot par des AIGUILLOTS et FEMELOTS, La surface très importante du gouvernail d un sinagot confère à celui ci des possibilités d évolution rapide.
.
BARRE – Organe de commande du gouvernail, sur le sinagot la barre est directe et longue pour avoir un bras de levier efficace par rapport à la puissance développée par la surface importante du safran.
.
SAFRAN – Surface du gouvernail sur laquelle s exerce la pression de l’eau,  
    

 MATS

MATS – Les mats constituent, avec les vergues, les éléments principaux  de la propulsion d un sinagot.
Ils sont cylindriques, en sapin ou en pin et disposés inclinés sur l’arrière
à pible (constitué d une seule pièce) et porteur car ne dispose pas de haubans .
.
Le mat de misaine, trés avancé sur l’avant est implanté dans le BI
.
la mat de taillevent est au milieu du sinagot et implanté à la hauteur du bau.
 

BARROT

BARROT – Les barrots sont des pièces de bois formant un assemblage  qui permettent de poser le pont ou le plancher d’un navire

Le barrotage sert aussi à rigidifier la coque dans le sens transversal

  

 

 PLANCHER – PONT

PLANCHER – Le PLANCHER comme le PONT détermine un niveau du bateau.
.
sous le PLANCHER ou le PONT d un sinagot, la cale avec ses éléments, (lest, pompe, rangements …).
.
sur le PLANCHER ou le PONT l’espace de manoeuvre.
. 
La différence entre le PLANCHER et le PONT  est que le PONT est étanche (calfatage) et que le PLANCHER ne l’est pas.
. 
ce qui interdit à un sinagot avec PLANCHER de se risquer en haute mer par mauvais temps.

 

   

 BI

BI – petite cabine située à l avant du sinagot, fermé à l arrière par un plan vertical avec une porte à glissière.
.
Cet endroit permet de ranger tout le petit matériel, de s y abriter éventuellement, et parfois d y dormir.
  

 BANC

BANC – Partie arrière du sinagot en forme de fer à cheval.
.
le banc sert, au timonier, de siège de barre et de plate forme de manoeuvre lors des virements de bord.

 

   

    

Les commentaires sont fermés.

Post navigation

  Next Post :
Previous Post :