virement de bord ( lof pour lof )

Concepteur du Guide: Yves ETIENVRE-LE PRIOL

mise en page: Claude Rioche

Virement lof pour lof 

 MANOEUVRE STANDARD  

 

 

.

 

 …………………………………………………………….
°On préfèrera ” virement lof pour lof à ” empannage “
l’empannage étant plutot un virement lof pour lof non maitrisé / désiré
On ne pourra empanner qu’à partir du moment ou la direction du bateau sera bien dans le sens du vent : au vent arrière et non au grand largue.
.
.
° A partir du largue, le barreur abattra.
Un équipier laisse filer simultanement l’écoute de taillevent, en enlevant les tours autour de la bitte mais en gardant solidement l’écoute en main
(éventuellement un seul tour mort en cas de vent fort)
il passera l’écoute du futur coté sous le vent
(passer l’écoute sous les pieds du barreur)
et la gardera en main.
Si l’on choque trop l’écoute,
le barreur aura du mal à saisir celle ci lors du passage de la voile
le passage sera brusque,la vergue peut monter sur le mat
Si l’on reste trop bordé,
la voile après le changement de coté fera giter le bateau et partir celui ci à l’aulofée.
.
.
.
°

La poulie d’écoute de taillevent se situera alors entre la verticale du milieu des deux bittes arrière et la verticale de la bitte avant.

la misaine se mettra à fasseyer, on saisira l’écoute opposée dans le cabillot sur l’autre bord.

Dans le vent fort,
on veillera à garder l’écoute de misaine de façon à avoir la vergue ” vers l’arrière “,(45°  par rapport à l’axe du bateau)  et on ne filera l’écoute du bord initial
 (la laisser avec un S dans la cabillot)
qu’au fur a mesure qu’elle est reprise du nouveau bord
( cette écoute également dans le cabillot). 

 

.

°
Le barreur se tourne face vers l’arrière, attrape le palan de taillevent d’une main et écarte sa barre du coté opposé

 Au moment ou la voile passe, la main qui tenait le palan attrape la barre, celle ci passant au dessus du palan.

 
° Le barreur abat immédiatement, en remettant sa barre au centre, pour avoir une route vent arrière et ne pas partir au lof.
 

 

 

Les commentaires sont fermés.