dictons de bons sens

Dictons de bons sens

 

Si tu veux faire un vieux marin, arrondis les caps et salue les grains.  
En évitant dépasser au ras de la côte et en réduisant la voilure des que le vent forcit,
on évite les accidents les plus courants sur les voiliers : s’échouer, démâter, chavirer… 
Trop fort n ‘a jamais manqué :  
Il peut sembler ridicule d’utiliser des équipements surdimensionnés mais au moins,
on est certain qu’ils ne casseront pas à l’usage.
La chaîne d’ancre ne vaut que par le plus faible de ses maillons,
ou encore
Un navire s’est perdu parce que la boîte d’allumettes n ‘était pas à sa place
Avoir négligé un simple détail peut avoir des conséquences dramatiques.
Deux fois la route, trois fois le temps, quatre fois la peine.  
Lorsque le vent refuse, et q’un voilier doit louvoyer pour atteindre sa destination, il parcourt en effet deux fois plus de chemin,
la traversée prend trois fois plus de temps, dans un inconfort plus accentué que sur route directe.
– 
Méfie toi de la poulie qui grince et de la femme qui se tait :
toutes deux prépare un mauvais coup. 
Le milieu des marins est de nature misogyne,
mais il est pourtant vrai qu ‘une poulie qui grince ne tarde pas à casser.
    
Dictons de vie à bord
Dictons Météorologiques
Dictons Humoristiques

 

Les commentaires sont fermés.

Post navigation

  Next Post :
Previous Post :