mouillage

Concepteur du guide: Yves Etienvre-Le Priol

Mise en page : Claude Rioche

 

LE MOUILLAGE


° Descriptif d une ligne de mouillage.
.
photo a faire
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
Une ligne de mouillage est composé d’une ancre, d’une chaine de lestage, d’une ligne de cordage.
La ligne de mouillage doit être rangée correctement dans l’ordre:
la ligne en cordage , la chaine et l’ancre en dernier  en faisant attention qu il ne se produise pas de tour ou de noeuds pendant le rangement.
° Préparation du mouillage.
– Sortir l’ancre de sa caisse, vérifier la solidité des attaches (manilles) et anneaux de chaine, vérifier la fixation du bout à la serre bauquière.
!Ne pas avoir de fixation de l’ancre, de sa chaine et de son bout au bateau peut amener la perte de la ligne de mouillage en cas de manoeuvre ratée.

(trop de fond, trop de courant, trop de vitesse).

photo d’une ancre avec un orin

.
.
.
.
.
.

– Préparer au besoin un orin sur la tête de l’ancre (si fonds rocheux).
! Utile en cas de fond rocheux,

si l’ancre ne peut être halée par sa chaine, l’orin permettra de la soulever par l’avant et non en arrière.

° Le barreur se mettra sur un bord et le gardera jusqu’au jeté de l’ancre ( le bord babord est meilleur car l’on est pas gêné par la misaine lors de la mise à l’eau de l’ancre, attention par contre à la gite, ( l’ancre peut glisser sur le pont ).
.
° Disposer l’ancre du coté babord du bateau ( sous la misaine si l’on est babord amure).

– Par  temps clément: sur le pont du BI.
– Par temps houleux/venté: la laisser sur le plancher; si l’on est babord amure, la mettre dans la caisse de rangement.

!Trop long à l’extérieur peut faire tomber la chaine à l’eau avant le moment désiré: par exemple si elle touche et est entrainée par l’eau avant l’arret du bateau. .
..
.
..
.
.
.
.
.
° Disposer l’intégralité de la chaine sur le martyr avec égale longueur à l’intérieur et à l’extérieur du bateau.
!Trop long à l’extérieur peut faire tomber la chaine à l’eau avant le moment désiré: par exemple si elle touche et est entrainée par l’eau avant l’arret du bateau. .
.
.
°  Le barreur lofe jusqu’à la position de mouillage, en prévoyant d’arriver avec le moins d’erre possible.
Le barreur donne l’ordre de mouiller.
.
.
!Ne pas mouiller de sa propre initiative.
seul le barreur (ou chef de bord) juge du lieu et du moment.
° L’ancre est jetée à l’eau, le jas vers l’arrière, sans se préocuper de la chaine.
(admirez le geste du jeteur d’ancre)
!Il n’a pas lieu de monter sur le bi.
!SECU! On n’aura pas ces pieds sur, ou dans le bout.
photo du bout sur la bite ???
.
.
.
.
.
.
.
° On passe le bout autour de la bitte latérale , en faisant 1 à 2 tour morts.
! Ceci doit être réalisé d’autant plus vite que le bateau à de la vitesse, avant que la ligne de mouillage se tende.
!Eviter de travailler la chaine en direct sur la bite.
! SECU ! Ne pas engager sa main entre le bout et la bite.
photo d un equipier sur le Bi en train
de fixer la ligne de mouillage
.
.
.
.
.
.
.
° Lorsque le bateau est immobilisé ou en passe de l’être au vent/courant, ramener le bout sur l’étrave.
!Ne pas lacher les tours morts autour de la bite avant l’immobilisation de bateau.
.
° Laisser 5 fois la hauteur d’eau en chaine + bout au minimum, en prévoyant la marée montante
.
.
.
photo du bateau a l’ancre       ……………….
;
;
;
;
;
;
;
.
.
.
.
;
;;
;
AUTRE MANOEUVRE POSSIBLE
.
.
° Disposer l’ancre du coté tribord ==> facilite le lancer lors d’une arrivée tribord amures.
.
° Idem : manoeuvre standard, sauf que la chaine reste dans la caisse. S’assurer avant le jetée qu’il n y a pas de noeud dans l’ensemble chaine + bout . A faire impérativement si il y a eu des mouvements brusques du bateau (houle, vent..).

 

 

Les commentaires sont fermés.

Post navigation

  Next Post :
Previous Post :