Cape courante

Concepteur du guide: Yves Etienvre Le Priol

mise en page: Claude Rioche

 

CAPE COURANTE

Cette manoeuvre a pour but de placer le bateau dans une position ou celui-ci n’a quasiment plus de déplacement par rapport à l’eau
l’équipage n’ayant plus de travail à effectuer
..
elle sera donc utilisée
en attente : d’un bateau, d’un reversement de marée, de la libération de l’obstruction d’un passage
en repos : de l’équipage, pour expliquer, après un moment difficile
en approche d’homme à la mer: la dérive vers celui ci peut être finement ajustée
.
 
 
MANOEUVRE STANDARD
.
Se placer au près, misaine bien bordée
le barreur annonce son intention de “se mettre à la cape” et donc de virer de bord, mais que l’on gardera la misaine bordée sur son cabillot
les équipiers confirment la compréhension de la manoeuvre, et donc qu’ils garderont l’écoute à sa position actuelle
le barreur vire , le taillevent est complètement débordé
.
lorque le bateau est à 90° du vent
la misaine est gonflée, bordée à contre bord,
le barreur pousse sa barre en dehors du bateau (vers le Lof) et la garde ainsi
le bateau est alors stabilisé dans cette position,
la barre le faisant lofer est contrariée par la misaine qui fait abattre
le taillevant est fasseyant
Attention à le poulie d’ecoute du taillevent qui bat
(voile fasseyante)
Pour repartir on lache la misaine et  simultanèment le barreur remet sa barre droite
On reborde le taillevent et la misaine sous le vent
.
AUTRE MANOEUVRE POSSIBLE
.
Si le vent n’est pas trop fort
on pourra à partir du près, déborder le taillevent, perdre un peu de vitesse, puis border à contre la misaine,
se mettre à 90° du vent puis envoyer la barre extérieurement (vers le lof)
.

 

Les commentaires sont fermés.

Post navigation

  Next Post :
Previous Post :