Les sinagots font leur show…

 

Tout a commencé samedi 31 juillet par une parade des voiles rouges sur le golfe.

Le Trois Frères naviguait bord à bord avec le Joli Vent.

 

Les barreurs se succédaient…

 

… lorsque l’on décida d’envoyer le nouveau foc de Joli Vent…

 

 Le premier numéro proposé fut l’équilibriste sans filet sur le bout-dehors.

 

Vint ensuite le défilé de tous les bateaux traditionnels sous voiles devant Port Anna, les guépards tous regroupés furent particulièrement remarqués.

 

Le lendemain tous se retrouvaient  sur la ligne de départ pour la régate… Enfin presque…

Le Jean et Jeanne et le Trois Frères passèrent la ligne en tête.

Très vite, le Trois Frères (plus long, plus toilé avec ses voiles apiquées), prit une avance confortable sur le petit sinagot aux voiles en bannière, qui pourtant filait à vive allure.

 

Il faut dire que l’équipage du Trois Frères était particulièrement entraîné :  virements de bords impéccables, tous à la contre-gîte…

Et le spectacle continue avec un numéro de trapèze :

                seul…        

                                      à deux…

  à trois…                                                                   

Et toujours de la rigolade…

On a aussi admiré le Joli Vent et le Crialéïs avec leurs focs, la Belle de Vilaine toutes voiles dehors et la remontée impressionante de la yole Morbihan au vent arrière.

La large victoire du Trois Frères fut à peine remarquée, il faut dire que les autres avaient pris le départ avec un certain temps de retard…

Mais c’est aussi cela le charme des régates de bateaux traditionnels, naviguer pour le plaisir et le spectacle sans se prendre au sérieux.

 

 

Chaque soir un repas des équipages fut servi par des bénévoles sympathiques et animé par les chants des marins. Un bravo pour les chanteurs du Jean et Jeanne… et bien sûr des Amis du Sinagot.

Mais le spectacle n’était pas terminé, nos équilibristes devinrent acteurs : vont-ils adouber ou achever notre président qui semble bien seul pour tirer sur les aussières du Joli Vent ?

         

Un jeu de sons et lumières rappela l’histoire des sinagots, de ces hommes et ces femmes qui vivaient durement  de leur pêche et nous ont laissé en héritage ces fabuleux bateaux qui portent leur nom et nous permettent de naviguer aujourd’hui.

Le Joli Vent avec ses voiles neuves encore blanches servit d’écran aux différentes projections.

On fêta les vingt ans de la mise à l’eau de la reconstitution du Jean et Jeanne.

Un feu d’artifice clôtura cette superbe fête des Voiles Rouges.

Un grand merci et bravo aux organisateurs et bénévoles de cette manifestation toujours réussie.

Les commentaires sont fermés.

Post navigation

  Next Post :