Joli Vent retrouve le Guip

 

Au chantier du Guip un visiteur inhabitué pourrait penser que le système D est de mise.

Mais cela n’est qu’apparence car nous  avons encore pu constater le grand savoir faire de Paul et son équipe.

Notre sinagot attendait au mouillage depuis mercredi.

Les conditions n’étant pas bonnes Paul avait préféré attendre ; en effet l’opération est délicate.

Aujourd’hui c’est la dernières possibilité point de vue coefficient de marée. Cela tombe bien puisque les conditions météo et l’état de la mer sont très bons.

Paul n’a pas souhaité que nous l’accompagnons sur le Joli Vent : “moins il y aura de poids mieux cela vaudra !”.

Nous attendons donc sagement.

 

Jippy est prêt à se mettre les pieds à l’eau mais ce ne sera pas nécessaire.

Deux guide sont disposés de chaque côté du ber.  Paul positionne parfaitement le Joli Vent au centimètre près.

 

Puis remontée au sec. Opération parfaitement maitrisée.

 

Un dernier réglage des vérins avant d’aller plus loin.

Puis remorquage.

Nous découvrons quelques anomalies !!

Mais nous nous mettons rapidement au boulot.

Karcher pour les uns, dépose des lests (chaque gueuze fait 50 kg) pour d’autres, démontage du réservoir, batteries ……. et même du tableau électrique.

Robert qui passait par là donne un coup de main….

…… mais bien vite il se sauve !!!

 

Heureusement que Jean Marie  surveille, Philippe tente de dévisser un cabillot !!!!
Après une journée bien remplie il faut reprendre des forces.

Il n’y a pas de trucage  …

nous déjeunons bien dehors un 13 février !!!

Pas mal après les froids que nous venons de subir.

Mais à peine avions nous fini le café que Paul venait nous chercher : opération démâtage.

 

Pendant que certains s’activent, Michel songeur se demande si il va récupérer les euros porte bonheurs placé sous les mâts.

Jean Marie et Benoit manœuvrent la grue.

D’autre prennent des photos.

Et que dites vous du transport d’un mât en …. brouette.

 

Et au suivant !!!

 

Et un petit coup de brouette.

Philippe et Jean Marie peuvent commencer à gratter………… les mâts.

Joli Vent lui est mis en place sous un hangar.

Le lendemain une autre équipe de bénévoles va prendre le relai.

Les commentaires sont fermés.

Post navigation

  Next Post :