Chantier au Guip suite

 

 

De bon matin rendez-vous à Port Blanc….

…. casse croute et outils dans la musette.

La traversée n’est pas trop longue !!!!

Philippe appelle le taxi et dans 5 minutes à pied d’œuvre au chantier

Chaque jour un responsable de la commission travaux….

……..est désigné pour diriger le chantier.
Contrairement à de que certains pourraient croire nous ne sommes pas à un bal costumé.

Il a fallu taquiner les gueuzes comme ont dit certains.

Mais pas très sexy les gueuze à 50 kg chacune.

 

La plupart des  repas se sont déroulés en plein air.

Les mâts ont été bichonnés : décapés, poncés, mastiqués, reponcés. Puis passage d’un primaire et plusieurs couches de lasure. On peut presque se mirer devant !

L’entrée du bi a été modifiée pour faciliter la descente.

Ne pensez pas que Michel fait la sieste.

 

Il est en fait en train de repeindre en blanc l’intérieur de la coque et c’est loin d’être une sinécure.

Là aussi un gros travail : nettoyage à fond des fonds, séchage puis peinture.

Beaucoup de ponçage.
puis de peinture.

Notre Président n’a pas peur de se “barbouiller”.
Robert nous rend visite : l’occasion de faire des plans pour la saison qui approche.
Ce n’est pas un nouveau modèle de xylophone, mais les fameuses gueuzes fraichement repeintes.

Les commentaires sont fermés.

Post navigation

Previous Post :