Tannage et fumage sont les… incontournables des journées du patrimoine à Port Anna.

Dès samedi matin, Yann vient lancer la recette traditionnelle de la “soupe” : de l’ocre, des écorces de pin, du saindoux et de l’ammoniaque… le tout  mijoté et surveillé pendant plusieurs heures par Michel et Claude.

La “mixure” est ensuite étalée sur la voile à l’aide de balais. Pierre, notre président, veille à la bonne marche de l’opération…

 

… Puis prend lui aussi un balai…

… Avant de le laisser tomber devant Daniel !

On peut admirer la dextérité de Carmen, une sinagote habituée aux tannages en jupons…

On peut apprécier l’énergie de Pierrette, elle aussi une habituée du tannage…

… et l’on peut remarquer l’enthousiasme de tous les autres… Erwan a chaussé ses sabots pour l’occasion…

 

Pendant ce temps, nos amis d’une association de  Douarnenez, sont venus pour procéder au fumage de différents poissons…

 

 

Les poissons sont accrochés sur des broches au-dessus d’un fumoir…

 

 

… Ils sont recouverts d’une toile de jute… et cuisent ainsi pendant plusieurs heures…

 

 

… puis sont proposés à la dégustation pour le bonheur des nombreux passants.

 

Pendant ce temps sur le Trois Frères, Bernard joue de l’accordéon et Marcel, Jacques et Sonia transfilent le taillevent, puis la msaine.

Voici un détail du début du transfilage de la misaine.

La misaine en place, c’est à Sonia de la hisser.

Les voiles tannées, les poissons fumés, les sinagots gréés, il ne reste plus qu’à laver la cale pour accueillir les participants à la journée du dimanche qui pourront naviguer sur nos sinagots. Ce sera l’objet d’un prochain article.

 

 

Les commentaires sont fermés.

Post navigation

Previous Post :