Gilles

 

Gilles Bastit a hissé la voile de son Ilur à coque noir et liseré vert clair, le St Gilles, pour la dernière fois et est parti rejoindre les contre courants du Golfe qu’il appréciait et connaissait si bien.

Gilles s’est éteint dimanche matin le 13 janvier paisiblement après avoir lutté contre le cancer avec la rage qu’on lui connaissait.

Passionné par la voile de longue date, un héritage de son père, Gilles était un adepte de tout type de voilier. « Je suis toujours bon pour un coup de voile » disait-il, quand on l’invitait à faire une sortie. Il était toujours prêt à communiquer ses connaissances à d’autres, que çà soit à bord des Trois Frères , du Joli Vent ou son Ilur.

Jusqu’à récemment il se lançait les défis à bord de St Gilles son Ilur, à l’image d’une sortie vers Houat aller- retour, ou il s’est fait piégé par la météo bretonne se trouvant en séjour forcé pour trois jours à son grand amusement.

Grand organisateur de sorties soit sur le Golfe ou plus loin , il connaissait le moindre recoin des rivières, estuaires et rias de la côte sud de Bretagne -je retiendrai pour toujours une descente de l’Odet avec lui et Jacqueline, son épouse depuis 49 années.

Dans les dernières semaines de sa vie il a réussi l’exploit d’organiser et persuader six bateaux à faire des sorties dans le Golfe même tardivement dans le mois de novembre.

Toutes nos condoléances à Jacqueline, ses enfants Jérôme et Dorothée et ses petits-enfants Emilie et Valentin.

Les commentaires sont fermés.

Post navigation

Previous Post :