L’odyssée du Mab Er Guip

Ce sinagot a été construit au chantier du Guip à l’Ile-aux-Moines, par et pour les charpentiers du Guip, d’où son nom de Mab-er-Guip “Fils du Guip”, le nom évoquant la fontaine située à côté du chantier.

 

Il a été construit d’après les plans du Vainqueur des Jaloux de 1933.

Ces plans ont été relevés par Jean-Pierre Le Couvéour, décédé depuis peu (cf. article du 2 février 2013 sur notre site).

 

 

C’est grâce à Jean-Pierre Le Couvéour que nous devons le renouveau des sinagots sur le golfe du Morbihan.

A l’époque, il est le seul à avoir fait les relevés de plusieurs sinagots.

 

Les trois propriétaires du Mab er Guip sont les trois charpentiers du chantier : Yann Mauffret, Alex Abarratigui et Paul Bonnel.

C’est un bateau qui est construit avec beaucoup de soin.

 

Il est lancé en 1985 à la cale du chantier.

Pendant sept ans il naviguera dans le golfe et le long de la façade atlantique.

 

En juin 1992, il est vendu au centre de vacances L.V.T. (Loisirs, Vacances, Tourisme) situé sur l’île de Berder.

Il sortira tous les étés pour des promenades sur le golfe jusqu’en juin 2010.

Il est mis en vente en février 2011. L’association des Amis du Sinagot s’en porte acquéreur et le remet en état.

Depuis il a rejoint ses grands frères : le “Trois Frères” de 1943 et le “Joli Vent” de 1958.

Voici enfin la copie d’un article que la revue le “Chasse-Marée” lui avait consacré en 1985.

 

 

Les commentaires sont fermés.

Post navigation