TAKENN DU

 

Erwan d’origine morbihanaise a toujours vu des sinagots sur le Golfe. Il a toujours aimé travaillé le bois et son rêve de gamin était de construire son bateau. Son projet a tout naturellement mûri lentement dans sa tête.

 

 

Comme souvent dans un bon projet les pièces du puzzle s’assemblent lentement : il prendra pour modèle le sinagot ; le voilier sera évidemment en bois, ses dimensions lui permettront d’être transportable et maniable, il devra permettre des sortie à la journée voire plusieurs, pour la pêche, la ballade. Il devra être vivant.

Il commence vraiment la conception en 2010.

Partir d’un sinagot, oui mais comment s’y prendre ?

Erwan tâtonne sur son ordinateur sur la base d’un sinagot des années 1920 trouvé sur internet. Son métier d’origine, dessinateur en recherches et développements lui permet d’avancer rapidement.

L’idée est de diviser la taille du sinagot par deux. Réduire la taille d’un bateau en diminuant toutes ses dimensions dans la même proportion ne fonctionne pas : le bateau ne serait pas beau et ne marcherait pas.

 

L’envie de se reconvertir dans la charpente marine pousse Erwan, déjà à l’aise dans le travail du bois à se lancer dans une formation de charpentier à l’AFPA d’Auray. Ce chantier, certains d’entre nous le connaissent bien pour y avoir passé de nombreuses heures sur le Joli Vent.

C’est là qu’il fait la découverte d’une méthode américaine permettant de modifier la taille d’un bateau en gardant ses propriétés de navigation : l’objectif est d’obtenir un bateau avec au final des réactions assez similaires à celles constatées sur un sinagot.

 

Il aboutit finalement à un plan au 1/10 à partir duquel il modifiera quelques paramètres. Il réalise ensuite une ½ coque également au 1/10 pour vérifier le bien fondé des formes. Pascal Février rencontré à l’AFPA incite Erwan à venir nous rencontrer lors d’une de nos réunions mensuelles.

 

 

Il viendra ainsi nous présenter sa demi coque et recevra un accueil chaleureux. C’est ainsi qu’il fera connaissance avec notre association à laquelle il va naturellement adhérer.

Au cours de sa formation de à l’AFPA il va concevoir ses gabarits, son chantier et débuter la réalisation du prototype (4 mois de travail). A la sortie de l’AFPA il lui faudra encore 2 mois de travail à la maison.

 

Après 1200 heures de travail, Takenn Du (goutte noire) est mis à l’eau le 19 mai 2011 et les premiers essais montrent tout de suite ses qualités marines. Erwan aura tout réalisé y compris les voiles conçues avec un logiciel (sailcut).

 

Les voiles seront tannées lors de la fête du patrimoine 2012 avec celles du Mab Er Guip.

Il va participer à plusieurs fêtes maritimes et notamment les semaines du Golfe 2011 et 2013, Brest 2012, Redon 2012.

Nous avons à plusieurs occasions navigué de concert. C’est notamment le cas lors de la remontée de la Vilaine en 2012 à l’occasion de la fête de la Bogue à Redon. Nous avons pu apprécier les qualités marines du Takenn Du. Ses performances sont tout à fait remarquables.

Après la première rencontre de 2010 les échanges et collaborations très constructifs dans les deux sens avec l’association se sont multipliés. Erwan s’implique autant qu’il peut dans les travaux sur les bateaux et notamment récemment sur la fabrication des nouveaux avirons avec J Marie et J François.

Plusieurs villes souhaitent redonner du caractère à leur port en favorisant la venue de bateaux traditionnels. Ainsi la municipalité d’Auray souhaitait redonner de la vie au port de St Goustan mais était confrontée à un déficit de bateaux traditionnels.

Takenn Du est devenu dans cet esprit le représentant de la ville d’Auray dans le port et les fêtes nautiques auxquelles il participe. Il est basé depuis le 19 mai 2011 dans le port de St Goustan

 

Sur la base du Takenn Du (modèle déposé), Erwan souhaite développer une activité de construction navale : son objectif initial est la construction d’un Takenn Du par an sur la base de commandes.

Avis aux amateurs !

 

Son site

 

Les commentaires sont fermés.

Post navigation

Previous Post :