UNE NOUVELLE VERGUE POUR LE MAB ER GUIP ??

 

Qu’à cela ne tienne, nos spécialistes sont à pied d’oeuvre en moins de temps qu’il n’en faut pour le dire et …

3 jours plus tard …    la voici !

 

 

 

En cette journée de printemps, ensoleillée mais un peu fraîche, les touches finales

sont apportées à ce beau travail.

Jean Marie donne ses derniers coups de rape et de ciseaux a bois

 

 

Les dernières surliures sont effectuées avec du fil à surlier de couleur rouge. Rouge comme la couleur du liston

du Mab er Guip puisque nous avons décidé d’identifier les équipements de chaque bateau grâce à la couleur de

cette partie de structure

 

… comme on peut encore le voir ici sur le magnifique fourrage effectué par Jacky, notre spécialiste du

matelotage.

Cette protection adoucira les chocs de la vergue contre le mat de taillevent.

 

 

Reste maintenant à associer la voile à la vergue grâce au transfilage.

Jacky donne ses recommandations et Christian et Jean Marie passent à l’action

 

C’est presque terminé…

… une petite lassitude Christian ?

 

Le tout peut maintenant être amené vers la cale avant d’aller chercher le Mab à son mouillage.

 


 

 

 

Le voici à quai, sous l’air dubitatif de notre Président et de notre charpentier, ou bien est-ce seulement

la fatigue de la journée qui commence à se faire sentir ?

 

… fatigue ou pas, la tâche n’est pas terminée !

 

Après essai à bord il semble nécessaire de rallonger le fourrage.

Aussitôt dit, aussitôt fait, nos valeureux se remettent à l’ouvrage à l’aide de Marcel.

 

 

 

Les photos ci-dessous permettent de constater que le fourrage de la vergue est effectué sur le même principe

que la confection des surliures.

 

Bravo à nos compères pour ce travail rondement mené,  et merci à Martine qui a pris soin de photographier ces

différentes étapes.

Les commentaires sont fermés.

Post navigation