La Bogue d’Or de Redon 2015

Octobre 2015, année impaire. Exceptionnement nous sommes retournés à Redon ! Mais nous avions une bonne raison de déroger à la règle : le 40ème anniversaire de
la Bogue d’Or.

En effet, ce festival très populaire qui a pour but de mettre en valeur la culture de Haute Bretagne et d’Ailleurs par la musique, le chant, la danse, les contes et poésies, les concours, reçoit aussi tous les 2 ans (années paires) les bateaux traditionnels de la région.

Ces bateaux apportent donc la touche finale à ce Festival de Tradition Vivante par la couleur de leurs voiles, les manoeuvres dans le bassin à flot (à la rame pour certains) le passage de l’écluse et les parades colorées le long des berges de la Vilaine.

alt alt

Jeudi 22 octobre, les bateaux abandonnent donc leur mouillage qu’ils ne retrouveront qu’une bonne semaine plus tard.

En effet, compte tenu de différents facteurs (horaire des marées, passage de l’écluse d’Arzal et du Pont de Cran) la navigation vers Redon et le retour ne peuvent se faire d’une traite.

Après un départ assez matinal de Port Anna, la première escale est donc Arzal où l’équipage passe la nuit au Centre de Vacances après un premier rassemblement festif pour le dîner.

Le lendemain pas de possibilité de grasse matinée ! En effet si les 2 ponts de La Roche Bernard ne posent pas de problème pour le passage des mats grâce à leur hauteur, il n’en est pas de même pour le Pont de Cran qui, tout comme l’écluse d’Arzal, a des horaires d’ouverture bien définis. Il est donc plus prudent de prévoir un laps de temps suffisant pour être certain de ne pas rater le moment où le pont s’ouvrira pour laisser passer les bateaux.

alt

Dans la première partie de la rivière, qui est assez large, nous pouvons encore naviguer à la voile mais il nous faudra ensuite frapper une patte d’oie pour pouvoir hâler ou être hâlé par les bateaux motorisés tel que le Joli vent

alt alt

La navigation le long de ce rivage paisible et poétique se poursuit. Dans la première partie de la Vilaine, assez large, nous pouvons encore naviguer à la voile même s’il faut, par moments, sortir les rames et produire un peu d’effort. Consolation : ça réchauffe !

alt alt

Puis, exemptés des manoeuvres de voile les équipiers ressentent que le froid se fait plus mordant. Chacun se protège alors comme il peut et, visiblement ce froid donne faim !

alt alt

Nous sommes arrivés à temps pour l’ouverture du Pont et avons même le temps de faire la pause pique-nique

alt alt

Le pont franchi, nous ne sommes pas encore à Redon mais nous avons effectué la plus grande partie de notre périple. Quelques méandres plus loin nous passons devant le petit port de Rieux puis la fourche, formée par la séparation de la Vilaine en deux bras, est en vue. La partie droite mène vers l’un des premiers ponts du centre ville de Redon et le bras de gauche vers l’écluse du bassin à flot. Mieux vaut ne pas tenir compte des directives données par nos deux compères car la moindre hésitation risquerait bien de nous enliser devant le terre plein central.

alt

Il est temps d’arriver. Bien que la remontée de cette magnifique rivière soit très appréciée par tous, certains commencent à montrer des petits signes de fatigue

alt

mais à la vue du clocher les sourires illuminent à nouveau les visages

alt alt alt

et les bateaux passent l’écluse pour aller retrouver l’emplacement qui leur a été réservé devant le musée de la batellerie

alt

Après quelques coups de balayettes donnés par des courageux …

alt alt

…. pendant que d’autres semblent beaucoup plus concernés par ce qui se passe dans le ciel

alt

la fête peut commencer. Elle durera 3 jours entre parades nautiques, danse bretonne, dégustation de marrons et crêpes, concerts, repas d’équipages, etc…

alt alt alt
alt alt alt
alt alt alt

La fête finie il faut maintenant songer à rentrer. Le départ se fait lundi matin pour une première étape vers Arzal où les bateaux devront attendre patiemment jusqu’au vendredi avant de pouvoir effectuer la dernière étape et retrouver leur mouillage.

alt alt alt
alt alt alt
alt alt alt

Merci à Dominique et Yves pour ces belles photos

Les commentaires sont fermés.

Post navigation

  Next Post :