Les Trois Frères au Guip


        

                                              

Le bon état de nos trois sinagots est une préoccupation constante  de l’association tant pour la sécurité des adhérents que pour la sauvegarde du patrimoine.

Nos sinagots sont “remontés” à tour de rôle au chantier tous les six ans environ.

Nous avons eu un gros chantier l’année dernière avec le Mab er Guip.

Cette année c’est le tour des Trois Frères dont les derniers gros travaux remontent à 2008.

Classé monument historique son entretien nécessite beaucoup de précautions.

Les travaux se font sous controle de la DRAC (Direction régionale des affaires culturelles).

Les gros travaux périodiques qui touchent des pièces maitresses de la structure des bateaux sont très coûteux. Si l’association peut garantir la pérennité de sa flotte et la faire naviguer c’est grâce à l’engagement de ses adhérents qui ne comptent pas leurs heures et assurent une bonne part des travaux.

Lors d’une visite à Port Anna Paul avait pu faire une     estimation de l’état du bateau afin d’évaluer les travaux à faire  en vue d’un premier devis.                              

Une réunion avait ensuite eut lieu avec l’expert mandaté par la DRAC.

   

Un certain nombre de pièces devaient être remplacées:  une partie de la préceinte et du liston avant tribord, le cale pied de pavois et cinq hauts de jambettes ….

Ces travaux nécessitent des démontages et  principalement la dépose des violons et du banc.

   
   

Il est difficile de détecter tous les désordres causés notamment par les infiltrations d’eau douce dans des parties cachées.

Le démontage peut révéler des surprises.

Notre sinagot arrivé au chantier est mis au sec dans un hangar, après avoir été démâté. Un premier gros travail va être réalisé par les bénévoles de l’association.

 

 

                        

Les uns viennent par Port Blanc, les autres (les amis de la Presqu’ile) du Logeo avec la Coffournic qui nous rend un sacré service.

 

 
  Il s’agit notamment, de déposer les lests (après les avoir marqués pour pouvoir les remettre au bon emplacement) et  de gratter les peintures pour mettre le bois à “blanc”. Un gros travail.
   
   

 

  Un travail dur mais toujours de bons moments.
     
Le bois à nu, les charpentiers prennent le relai et commencent à démonter les parties à remplacer..   C’est le moment des mauvaises surprises !

 

 

 

 
 
     
Comme nous le montre Michel les violons sont dans un triste état.     
 

La préceinte babord, les deux violons, le banc, les remplis de béquilles et les jambettes sont en mauvais état ainsi que des bordés babord et tribord datant de 1983.

 

 

    Les varangues, membrures, carlingue ainsi que la majorité des bordés sont en bon état ! ouf.
     
  Notre  monument historique va bien vite retrouver une nouvelle jeunesse.
 89    
 
   
 
     
     
    Marcel et Yann on profité de ce chantier pour dresser un historique sous forme de schémas de tous les travaux de restauration depuis 1943, année de naissance du sinagot Les Trois Frères.

Le travail des charpentiers fini c’est aux bénévoles de l’association de prendre le relai.

Début du chantier lundi 14 mars.

 
    Il s’agit de mastiquer la coque puis de peindre, lasurer…
 
 
     
Etat des lieux à  la fin de la semaine :    
     
     

Bien entendu les travaux continuent la semaine prochaine.

Les commentaires sont fermés.