La sortie des Equipiers

 

Elle avait été précédée par la “sortie des chefs de bord” qui avaient pu tester les bateaux après les  diverses réparations ou modifications apportées à chaque embarcation au cours de l’hiver.

 

                                                         

 

Bien que ne participant pas à la sortie notre Président s’était néanmoins présenté à Port Anna pour venir nous donner ses recommandations.

 

 

Puis la répartition sur Joli Vent et  Mab er Guip se fait sans difficulté bien que chacun ait sa préférence de bateau.

 

                                                               

 

En effet, Joli Vent est  spacieux, que ce soit sur le pont ou dans le bi, il est doté d’un moteur in-board ce qui est sécurisant dans les passes difficiles mais ses voiles, de par leur superficie, sont lourdes à hisser. Le réglage de l’écoute  de taillevent peut aussi être ardu , selon les conditions météo. Deux paires de bras sont souvent nécessaires pour border cette grande voile.  De la même façon les équipiers de misaine doivent être bien coordonnés de façon à frapper l’écoute au bon moment  afin d’ éviter d’avoir à tirer comme des forçats pour obtenir le bon réglage.

 

 

 

Mab er Guip  est plus léger,  plus réactif et plus rapide sous certaines allures.  Il est aussi plus sujet à la gite et n’a pas de moteur. Dans certaines circonstances, l’équipier doit donc récupérer au plus vite la plate que nous traînons derrière le bateau, la mettre à couple et démarrer rapidement son moteur qui nous aidera alors à effectuer les manoeuvres nécessaires en toute sécurité.

 

 

 

Compte tenu de ces explications, pas étonnant donc, que les trois équipières présentes ce jour là aient opté pour le Mab er Guip avec le sourire. Cela leur permettait de réveiller tout en en douceur  les muscles endormis par l’inactivité de l’hiver.

 

Le temps de laisser passer le Guidel en route vers Belle Ile avec sa cargaison du matin, le Mab quittait le mouillage.  Aussitôt passé la chapelle de Boëdic, nous pouvions faire le traditionnel salut au Moine, obligatoire pour toute bonne navigation. Cela permettait à Joli Vent de nous rattraper pour nous faire admirer ses belles voiles de près.

   

 

Bien que les conditions aient été très agréables pour une première sortie : température douce et soleil radieux, le vent n’était pas au rendez-vous ce matin-là et c’est par une allure de gastéropode marin que nous atteignons la Pointe du Trech à l’Ile aux Moines pour notre pique-nique. Ce manque de vent nous a toutefois permis d’apprécier pleinement le silence qui régnait sur le Golfe car il nous a semblé être les seuls bateaux présents sur l’eau ce jour-là. Ecouter le clapotis de l’eau sous la plate tout en admirant le beau ciel bleu se montrait une activité très reposante pour la première sortie de l’année, à défaut de pouvoir faire des excercices de prise de ris.

 

 

Après le déjeuner, pendant que Pierrette et Michel sautaient dans la plate pour aller refaire le transfilage du Mab er Guip, Régis trouvait une autre occupation toute aussi importante pour un chef de bord qui se doit de trouver des solutions pour rester opérationnel jusqu’au soir !

 

Dans l’après-midi le vent était un peu plus présent, nous permettant ainsi de pousser jusqu’à la cardinale Sud de Drenec  entre l’ile d’Arz et Ilur mais pas suffisant pour rejoindre Port Anna par le contournement de Lerne. Nos chefs de bord prenaient donc la décision de faire demi-tour pour rejoindre Port Anna en contournant l’Ile d’Arz par son côté Ouest

Comme peuvent en attester les images ci-dessous, pendant que les Messieurs les équipiers se reposent ou rêvent peut-être à des navigations lointaines, les équipières prouvent qu’elles savent compenser leur faiblesse musculaire par d’autres qualités , par exemple en étudiant les courrants du Golfe !

 

 

Mais, elles aussi, savent reprendre des forces

 

 

Notre bateau amarré à son mouillage et ses voiles pliées, il nous reste le temps d’admirer une fois de plus Joli Vent et ses équipiers, à pied d’oeuvre pour attraper leur bouée, cette tâche étant maintenant rendue beaucoup plus aisée par le nouveau système mis en place pendant l’hiver.

                                                        
     
     

 

 

Les commentaires sont fermés.

Post navigation

Previous Post :