Atelier chants de marins

 

Entonnés en mer car servant à synchroniser les efforts, aujourd’hui moyen de reconnaissance identitaire, les chants de marins sont ancrés depuis toujours dans la tradition maritime. 

De structure généralement simple, leur mélodie est facile à mémoriser et les paroles font explicitement référence au milieu dans lequel vivent les marins.

Parmi les chants de travail : chants à hisser, chants à virer, au cabestan, au guindeau pour donner la cadence et coordonner l’effort, chants à pomper pour rythmer le travail sur la pompe chargée d’évacuer l’eau de mer infiltrée au cours de la traversée, chants à nager (« ramer », dans le vocabulaire des gens d’à terre) pour rythmer et coordonner le mouvement des avirons,  chants à déhaler pour déplacer un navire en halant sur les amarres.

Parmi les chants de détente : chants de gaillard d’avant (partie du bateau où se reposait l’équipage), complaintes, chants à danser (les périodes d’inactivité, par manque de vent notamment, étant souvent propices aux querelles, une des solutions pour occuper les marins consistait à les faire danser), chansons des ports, charivari (chanson grivoise ou improvisée par l’équipage moquant un ou plusieurs officiers tolérée à l’époque de la Restauration puis progressivement abolie sous Napoléon III).

 

Né à l’initiative du Conservatoire à rayonnement départemental de Vannes – Presqu’ile de Rhuys, le projet Mousig Bihan a vocation à sauvegarder et mettre en valeur les chants maritimes du Golfe du Morbihan. Il comprend ainsi plusieurs volets: une campagne de collecte de la mémoire orale maritime, la conservation des données, des actions de valorisation pour tous. https://mousigbihan.wordpress.com

L’atelier chant des Amis du Sinagot a pour vocation de faire vivre cette tradition en présentant un répertoire issu de la tradition bretonne en général, de la petite mer en particulier. Ils se produisent pour cela à l’occasion des fêtes et rassemblements maritimes (Semaine du Golfe, Journées Européennes du Patrimoine, Escale à Ilur, …) mais également dans le cadre d’actions telles que celles des Pink Ladies, en soutien aux personnes atteintes d’un cancer ou lors de l’inauguration du sentier patrimonial de Séné.

 

Actuellement en cours d’élaboration d’un CD et d’un carnet de chants, les membres de l’atelier organisent sous la houlette de Gérard Thiry et de François Pierre, des sessions de répétitions les trois premiers mercredi de chaque mois, de 19h30 à 21h30 à l’école Albert Guyomard, impasse Pierre Loti, 56860 Séné.

Infos & inscription : g.thiry2@free.fr

 

Les commentaires sont fermés.