Le safran du Mab

 

Compte tenu des problèmes de virement de bord avec le Mab il a été décidé d’agrandir la surface du safran.

Ce n’est pas une mince affaire. Il faut déjà se mettre d’accord sur le plan. Ensuite trouver la pièce de bois ad hoc .

Le tracé a été défini, un gabarit réalisé. Maxime a trouvé le bois et a découpé la pièce selon le gabarit.

Mardi 19 : début du chantier

Bien tracer la partie du safran à découper en fonction de la pièce de bois à ajouter.

 

 

La grande difficulté est de faire une découpe parfaitement d’équerre. La solution retenue a été de donner dans un premier temps des coups de scie perpendiculaires à la découpe……….

 

……..puis de positionner le safran parfaitement  verticalement (avec un niveau)La découpe se fait ensuite au ciseau à bois et au rabot en vérifiant en permanence avec le niveau  que la découpe est d’équerre avec le safran.
La découpe terminée la pièce est positionnée : elle s’ajuste parfaitement.

Il s’agit ensuite de faire une rainure à la défonceuse sur chacune des deux parties pour mettre en place une fausse languette.
On passe ensuite à la phase collage à la colle époxy et assemblage.

I

Les serres joint retirés il restait encore  à raboter la forme du safran et reboucher les gerces au wood fill …….

……..puis  à poncer.

La phase suivante consistait à mettre en place les six barres d’inox (40/8) préalablement coupées et percées. Opération une nouvelle fois délicate puisqu’il fallait faire des entailles positionnées de chaque coté du safran exactement en parallèle afin de pouvoir les fixer avec des tiges filetées boulonnées traversant l’ensemble.

 

Une fois les entailles réalisées d’un coté à la défonceuse  à l’aide du gabarit, le safran a été repositionné verticalement sur une planche. L’angle de chaque entaille a été reporté de l’autre coté à l’aide d’une fausse équerre puis les emplacements des entailles tracés.

Ces dernières ont ensuite été réalisées comme précédemment puis les trous percés et les entailles peintes.

Les quatre couches de peinture passées il ne restait plus qu’à ramener le safran à Port Anna pour le mettre en place.

La manœuvre a été réalisée hier matin.

 

Les commentaires sont fermés.

Post navigation

  Next Post :
Previous Post :